Journee Mondial de l’Ocean, 8 Juin

La mer Egee

La mer Egee


Lundi prochain, Juin 8, est la Journee Mondiale de l’Ocean. L’idee pour cette fete venait en 1992, du Canada, au sommet de Rio. On l’a fetee chaque annee depuis, et cette annee pour la premiere fois la fete est reconnu officialement par l’ONU.

On pourrait croire que, parce-que j’habite pres de Geneve, presqu’aussi loin de la mer qu’on pourrait vivre en europe de l’ouest, que je n’aurai pas grande chose a dire au sujet de la mer. Si vous y croyez, vous devrez etre nouveau a ce blog (bienvenue!), la mer est quelque-chose dont je pourrai parler pendant des heures. J’ai grandi en Angleterre, plus pres du cote que la plupart du monde. Personne en Angleterre n’est plus que 113 km de la cote, j’etais beaucoup plus pres, a 1,5 km, sur une ile, effectivement. J’ai passe une bonne partie de mon enfance dans les eaux froid, marchant avec difficulte sur les plages pierreuse, en essayant de voir ce que je pourrait dans la mer gris-vert du nord de Kent (pas grand chose, en effet). J’ai ramasse des foraminiferes (petits coquilles, moins d’un millimetre de diametre) et les observait sous un microscope. Je me rappel la premiere fois que je voyait des anemones, sur les plages de Jersey, en vacances avec la famille. J’ai vu des poulpes et des nudibranches dans les plages Grecs, et requins et dauphins aux Maldives. Oh oui, je peut bien dire que j’aime la mer.

Les oceans sont enorme. Ils couvrent trois-quarts du surface de la terre, et a peut pres trois-cinquiemes de la terre est couvert par plus que 1,5 km d’eau. Il y a beaucoup d’eau sur la terre. Pourquoi, donc, est ce qu’on a besoin d’une journee mondiale pour en attire l’attention? Bien, il parait que les oceans ne sont pas on bon etat, et c’est notre faut. Vous pouvez lire davantage sur les menaces aux oceans sur le site du Marine Conservation Society (en anglais, desole), voici quelques entetes.

Toute le monde est au courrant sur la rechauffement de la terre, et du fait que la glace polaire se fond rapidement. C’est deja mauvais pour les pingouins et les ours polaires, mais aussi pour l’humanite. Une bonne partie de la population humaine habite pres de la mer, en profitant pour gagner leur vie. Non seulement les iles et les pays peu-elevees seront inondees par les marees montant, mais leur ecosystemes seront change pour le pire. Des recifs coraliens, par exemple, sont une habitation pour plusiers especes. Beaucoup d’animaux qui vivent pas toutes leurs vie dans un recif coralien en dependent quand-meme dans leur jeunesse. Quand la mer devient trop chaud, le corail ‘blanchisse’, ce qui pourrait le tuer eventuellement. Les blanchissements sont plus frequents qu’autrefois, et les climatologues pensent qu’ils deviendront de plus en plus frequents et severes dans le futur. Meme si on a trouve que quelques corails peuvent s’adapter aux eaux plus chauds, il y a de forts raisons de croire que la plupart des recifs coraliens seront mort par le fin de ce siecle (traduction par google) si nous ne faisons pas de grands reductions dans nos emissions de dioxide de carbone. Des chercheurs travaille pour trouver des moyens d’aider le corail a survivre, mais ils n’ont pas beaucoup de temps.

Corail

Corail

Mondialement, il y a une menace plus severe que la rechauffement des eaux, c’est-a-dire l’acidification des oceans. Le dioxide de carbone se dissout dans l’eau de mer, le rendent plus acide. La croissance du corail en est empeche, car il est plus difficile de faire son squelette de calcaire. D’autres creatures, dont plusiers a l’origine de la chaine alimentaire, auront la meme probleme. L’acidification des oceans est un phenomene mondiale (traduction par google). Il touchera des recifes partout dans le monde, non seulement ceux pres des industries et grandes villes.

La surpeche est encore une menace pour les oceans. En reduisant les populations meme d’un ou deux especes, on peut changer le comportement de toute l’ecosysteme, souvent d’une maniere severe. Le thon a ete peche jusqu’au bord d’extinction au mediterranee, mais il y a peu de chance que les politiciens interviendront pour le sauver. Le thon est un predateur, vers le haut de la chaine alimentaire. Quand on enleve les predateurs importants, souvent le resultat est qu’un espece plus bas dans la chaine commencent a dominer l’ecosysteme, par sur-competition avec les autres especes. L’ecosysteme se trouve desequilibre, et peut changer de nature totalement. Il se peut bien qu’il ne suffirait pas d’arreter de chasser les predateurs, l’ecosysteme peut ne plus etre capable de retrouver son equilibre originale toute seul.

Les dechets flottants sont aussi un problem serieux. Sur le petit atoll de ‘Midway’ en plein mileu de l’ocean Pacifique, des albatros se trompe en prennent des pieces de plastique flottants pour alimentation, qu’ils donnent ensuite aux poussins (traduction par google). Peu etonnant, beaucoup de poussins meurrent par consequent. Les albatros ne sont pas fait pour digerer les tees de golf, les brosses a dents, ou les briques de lego.

Meme nos efforts pour proteger les oceans peuvent etre maladroit. Certs, on a tous entendu parler du thon sans risque pour les dauphins, en on parlait meme dans L’arme Fatale 2, il y a 20 ans maintenant. J’aime les dauphins comme toute le monde, mais j’ai ete choque d’apprendre que la peche au thon sans risque pour les dauphins est un desastre ecologique (traduction par google). Les moyens employe pour la peche au thon sans risque pour les dauphins ont un taux eleve de «prises accessoires» par rapport a d’autres methodes. Prises accessoires (traduction par google) veut dire «dommages de geurre», des animaux tue par accident pendant qu’on chasse un espece en particulier. Une grande partie des prises accessoires dans la peche au thon sans risque pour les dauphins sont bien plus menace que les dauphins-memes. Non, la peche au thon sans risque pour les dauphins n’est pas bon pour l’environnement marin.

Le coucher du soleil sur la plage

Le coucher du soleil sur la plage

De plus en plus, des gens s’informent sur la protection de l’environnement. On demande des emballages recyclable, des electromenager moins gourmande en alimentation, et des voitures qui consomment moins d’essence. Mais qu’est-ce qu’on peu bien faire dans la vie quotidienne pour aider les oceans, surtout si on habite loin de la mer? Le Marine Conservation Society (traduction par google) a quelques propositions, et il y en a d’autres sur le site de The Ocean Project (traduction par google). Idee facile, s’informer sur vos achats de poissons et fruits de mer, il y a des bons propositions sur tous les deux sites la. Si vous prenez la decision d’eviter les poissons et fruits de mer completement, vous pouvez toujours faire une geste en achetant des produits bio. Par ce fait, vous encouragez les producteurs de laisser a cote les pesticides. Moins on utilise des pesticides, moins il y en aura dans les rivieres, puis dans la mer, et finalement moins dans les mammiferes marins (traduction par google), comme ce dauphin qu’on voulait sauver toute a l’heure.

Vous pouvez trouver davantage sur la Journee Mondiale de l’Ocean sur le site de World Ocean Network. Peut-etre un des evenements dans leur liste aura lieu pres de chez-vous. Sinon, il y a plein de resources sur le web, comme par exemple 24 heures pour l’Ocean de la Musée Nausicaä. Je compte en regarder une partie pendant la journee.

Bookmark and Share

Tags: , , , , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.