Archive pour [lang_en]the[/lang_en][lang_fr]la[/lang_fr] ‘[lang_en]Nuclear Power[/lang_en][lang_fr]Nucleaire[/lang_fr]’ Catégorie

Electricite nucleaire et la radiation? Faut-il avoir peur?

dimanche, avril 25th, 2010

Parler au sujet d’electricite nucleaire, et, tot ou tard, on pose la question sur la dose de radiation qu’ils nous donne. La radiation est un sujet qui, pour beaucoup de monde, fait peur. Mais pourquoi?

Koeberg Nuclear Power Station
Image by Mark H via Flickr

Il y en a qui croit qu’il n’existe pas de niveau de radiation sans risque, et qu’il faut eviter de s’exposer a tout prix. D’autres croient qu’un centrale nucleaire emet la radiation, comme les centrales a charbone emettent la fumee. Des parties politiques, comme Europe Ecologie, nous disent qu’il faut abandonner la nucleaire en France a cause de ca. Ces opinions sont bien repandus, mais est-ce qu’il y a de la verite dedans?

Je ne le crois pas. Je pense qu’il existe un niveau de radiation qu’on peut accepter sans danger, a moins que ce niveau n’est pas trop eleves. Je crois ca parce-qu’il n’est pas possible d’eviter la radiation dans la vie. On est tous entourre par la radiation (v.f. par google) toute le temps, et quant a moi, je vais tres bien avec, merci. Laisser-moi vous parler de quelques sources de cette radiation.

Un, c’est moi-meme, mon propre corps. Non, je ne brille pas dans le noir, mais comme toute le monde, mon corps emets un si petit quantite de radiation. Des isotopes de potassium et carbone dans le corps contribuent un dixieme de la totale de la radiation qu’on recoit.

La radiation nous arrive depuis l’espace, et ca remonte de la terre aussi. Le niveau n’est pas le meme partout, mais il n’existe nul part sur la terre qu’on peut l’eviter. Des interventions medicales, comme la radiographie, nous donne aussi un peu de radiation.

Alors, si on restait a la maison, et n’allait jamais au docteur? Helas, ca nous aidera pas. Plein de choses dans la maison sont egalement legerement radioactif. Le granit, qu’on utilise dans la construction, en est un example. le gaz naturel, aussi, contient des elements radioactif. Le Radon, un gas qui exist naturellement, peut se concentrer dans des endroits fermes, comme chez-soi. En fait, le radon nous donne la moitie de la radiation qu’on recoit normallement. Donc rester dedans peut augmenter la dose de radiation qu’on recoit!

Beaucoup de batiments, comme Grand Central Station a New York, ont un taux de radiation eleve par rapport aux autres, a cause des materiaux de construction. Le niveau de radiation a Grand Central Station est plus qu'il est permis pour une centrale nucleaire (v.f. par google). Ca donne le quoi reflechir quand on attends le train!

Prendre l’avion n’est pas mieux. Des pilotes d'avion et des voyageurs frequents peuvent recevoir deux fois la dose de radiation que ceux qui restent par terre (v.f. par google), parce-que l’air moins epaisse a l’altitude ne nous protege pas aussi bien contre la radiation venant de l’espace.

Et les centrales nucleaires, quel est le niveau de radiation qu’ils nous donnent? Tres peu. A peu pres 0,014% (v.f. par google). C’est a dire que, de la dose quotidienne, la partie nucleaire vaut 12 secondes. Encore mieux,  »un (v.f. par google), parce-qu’un centrale a combustibles fossiles a sa place pourrait emettre davantage de radiation!

Bien sur, trop de radiation est dangereux. La radiation peut tuer. Mais c'est la dose qui fait la poison (v.f. par google). On peut boire un verre de vin ou une biere de temps en temps, mais consommer une bouteille de whisky par jour et on ne sera pas surpris quand la foie ne fonctionne plus. Fumer un cigar de temps en temps sans souci, mais fumer 40 cigarettes par jour et le cancer des poumons vous attends. Beaucoup de choses qu’on rencontre dans la vie quotidienne sont toxique dans des doses eleves, mais ne nuit pas a la sante si on ne depasse pas des limites.

Donc, vous et moi, nous sommes entourre par la radiation, ou que nous soyons, quoi que nous faisons. Ce n’est pas a cause des centrales nucleaires, non plus, eux ils n’y sont pour rien. Existe-t’il une forme de radiation auquelle je me fais des soucis? Oui, effectivement, il y en a. J’essaye d’eviter un coup de soleil.

Copenhague – et maintenant?

dimanche, janvier 10th, 2010

La reunion de Copenhague est finis depuis un moment maintenant, et nous a donne rien d’utile. Je n’en ai pas encore ecrit parce-que je voulais attendre, pour lire les analyses d’autres d’abord. Et bien sur, il y en a beaucoup sur le web a ce sujet. Je n’ai pas tout lu, certes, neanmoins, voici mes opinions.

Eviddement, on n’as pas eu le resultat souhaite. Tous qu’on a eu c’est «l’accord de Copenhague», un but de papier sans valeur legale ecrit que par une poignee de payees. Il est depourvu des chiffres qu’on peut utiliser pour construire une plan d’action. Il ne dit pas a quelle point il faut reduire les emissions, ou quand. Il n’est pas possible d’attaquer le changement climatique a partir de ce document. Soi-meme, il ne vaut rien, et il est possible qu’il est pire de l’avoir que si la reunion n’avait rien du tout produit.

Ayant sorti de la cadre CCNUCC, ces payees qui l’ont produit ont arrache les dents de la CCNUCC. President Obama l’avait annonce devant le monde avant meme que les delegues l’ont vus (v.f. par google), ce qui demontre une manque de respect pour le protocole. Comment prendre la CCNUCC au serieux maintenant?

De l’autre cote, je ne pense pas qu’il y avait rien d’autre a signer. Je n’ai trouve nulle part que le processus de la CCNUCC avait cree un document pret a signer a la fin de la reunion. Si vous savez quelque-chose au contraire, s.v.p. dites-le moi dans les commentaires. Enfin, aussi inutile qu’il soit, l’accord est quand-meme valable pour avoir ete signe par les Etats-Unis et la Chine, chose impensable il n’y a que peu de temps.

Bien sur, apres la reunion, les politiciens ont tous pointe le doigt vers les autres. C’est difficile pour quelqu’un comme moi de savoir qu’est-ce qui s’est vraiment passe, qui est coupable de quoi, et pourquoi la reunion a echoue. Je crois bien qu’il y avait de bons intentions de la plupart des delegues, je doubt qu’autant de dirigeants y seraient venus s’ils ne voulaient pas reussir. Plusiers pays ont annonce des mesures pour limiter leurs emissions avant d’y aller, et meme si ces mesures n’etaient pas assez, c’etait bien plus qu’avant. Donc, qu’est-ce qui c’est passe?

President Obama etait parmi le plus important des delegues, mais il y allait les mains vides. Il n’a rien offert de nouveau, ce qui a decu pas mal de gens. L’offre de mobiliser des fondes de $100 milliards par 2020 pour les pays en developpment ne vaut pas grand choses. Les americains depense autant en eau minerale chaque annee, donc ca ne va pas faire un trou dans les poches. En plus, L’Agence Internationale de l’Energie a calcule que, pour chaque annee de retard, les frais d’attaquer le changement climatique augment par $500 milliards. Non, $100 milliards en dix ans n’est pas impressionante.

Il me semble probable que, si l’amerique avait pu promettre davantage, la conference aurait peut-etre finis autrement. Avec un taux d’emissions par personne parmis les plus elevees du monde, l’amerique, comme plusiers pays industriels, a une dette a acquitter. President Obama n’as pas pris la position d’un leader mondiale climatique comme il avait reclame il y a un an. En revanche, il faut dire qu’avec la pression et pouvoir exerce par les industries de combustibles fossiles (v.f. par google), il est peu ettonant qu’il ne pouvait rien faire de plus. Il n’a tout simplement pas autant de pouvoir.

George Monbiot du journal «the Guardian» (v.f. par google) nous dit qu’Obama a demande des concessions, mais n’as rien offert de sa parte. De l’autre cote, Mark Lynas nous dit que la Chine est responsable d’avoir bloque toute effort d’accepter des cibles specifique. Dans ces mots:

it was China’s representative who insisted that industrialised country targets, previously agreed as an 80% cut by 2050, be taken out of the deal. “Why can’t we even mention our own targets?” demanded a furious Angela Merkel. Australia’s prime minister, Kevin Rudd, was annoyed enough to bang his microphone. Brazil’s representative too pointed out the illogicality of China’s position. Why should rich countries not announce even this unilateral cut? The Chinese delegate said no, and I watched, aghast, as Merkel threw up her hands in despair and conceded the point. Now we know why – because China bet, correctly, that Obama would get the blame for the Copenhagen accord’s lack of ambition.

China, backed at times by India, then proceeded to take out all the numbers that mattered. A 2020 peaking year in global emissions, essential to restrain temperatures to 2C, was removed and replaced by woolly language suggesting that emissions should peak “as soon as possible”. The long-term target, of global 50% cuts by 2050, was also excised. No one else, perhaps with the exceptions of India and Saudi Arabia, wanted this to happen. I am certain that had the Chinese not been in the room, we would have left Copenhagen with a deal that had environmentalists popping champagne corks popping in every corner of the world.

C’etait le représentant de la Chine qui a insiste pour que les objectifs des pays industrialises, prealablement convenue, alors qu’une reduction de 80% d’ici 2050, etait mis hors de la transaction. «Pourquoi ne pouvons-nous mentionne meme nos propres objectifs?» demanda une furieuse Angela Merkel. Le premier ministre australien, Kevin Rudd, a ete assez en colere de taper son microphone. Le representant de Brésil a aussi souligne l’illogisme de la position de la Chine. Pourquoi les pays riches annoncent meme pas cette réduction unilaterale? Le delegue chinois a dit que non, et je regardais, consterne, comme Mme Merkel a leve les mains dans le desespoir et a concede le point. Maintenant on sait pourquoi – parce-que la Chine a pari, a juste titre, que Obama serait vu comme responsable pour la manque d’ambition de l’accord de Copenhague.

Chine, soutenus parfois par l’Inde, a ensuite procede a enlever tous les chiffres qui comptent. Un maximum des emissions mondiales en 2020, essentiel pour maitriser les temperatures a 2C, a ete enleve et remplace par des mots vagues suggerant que les emissions devraient atteindre un sommet «le plus tot possible». L’objectif a long terme, des reductions globales de 50% en 2050, a egalement ete excisee. Personne d’autre, peut-etre à l’exception de l’Inde et l’Arabie saoudite, a voulu que cela se produise. Je suis certain que les Chinois n’avaient pas ete dans la chambre, nous aurions quitté Copenhague avec un accord que les ecologistes auraient fete en faisant sauter les bouchons de champagne dans tous les coins du monde.

Je crois qu’ils font de bons arguments, tous les deux, mais je donne beacoup d’importance a l’opinion de Mark. Mark etait dans la salle pour les negotiations, il a tout vu de ses propres yeux. J’ai lu son livre, Six Degres (v.f. par google), et j’ai ete impressione par la maniere dont il a pris tous ces donnees pour en faire une sommaire qu’on peut tous comprendre. Il est aussi parmi les si-peu-nombreux ecologistes qui est venu a comprendre l’importance de la nucleaire pour combattre la changement climatique (v.f. par google). Voila pourquoi je lui fai confiance comme observateur et penseur critique, et je lui prends au serieux.

Donc, le CCNUCC n’as rien donne, et ceux qui voulaient un vrai resultat en etait empeche par ceux qui n’en voulaient pas, mais qu’est-ce que ca veut dire pour le futur? Ici, le blogosphere semble plus d’accord, les actions des individus comptes toujours, et il y a tous sortes de gens qui n’ont pas encore cede le combat.

Georges Monbiot, dans ce meme article cites en haut, nous mets la responabilite dans la figure:

For the past few years good, liberal, compassionate people – the kind who read the Guardian – have shaken their heads and tutted and wondered why someone doesn’t do something. Yet the number taking action has been pathetic.

Au cours des dernieres quelques annees, des gens sympa, liberale, des gens de compassion – le genre qui lise le Guardian – ont secoue la tete et se sont demande pourquoi personne ne fait rien. Pourtant, le nombre qui ont agis a ete pathetique.

Je crois qu’il a raison. Je sais que je suis venu tard a la fete, et je m’en veut pour ne pas avoir fait quelque-chose plus tot.

A l’autre but de l’echelle, des investisseurs internationale qui dirigent des actifs de $13 mille milliards (v.f. par google) ont fait appel pour l’action au plus haut niveau pour combattre le changement climatique. On peut bien croire qu’ils ne diront pas une telle chose s’ils ne pensait pas que c’etait necessaire pour la survie de l’economie mondiale.

Des jeunes s’y melent aussi. Regardez la video en bas, produit par le «Australian Youth Climate Coalition». Ils ont un message fort et clair pour les dirigeants du monde:

Those of you who say it can’t be done should get out of the way of people already doing it. Our future will not be written for us, but by us. You’re not done yet. And neither are we.

Ceux qui disent qu’on ne peut rien faire doivent sortir du chemin de ceux qui sont deja en train de le faire. Notre future ne serait pas ecrit pour nous, mais par nous. Vous n’etes pas encore finis. Nous non plus.

C’est bien de voir ces appels de tous niveaux de la societe, mais ce n’est pas assez pour demander qu’un gouvernement agisse. Il est aussi tres important qu’on comprend ce qu’il nous faut et qu’on est d’accorde comment agir, pour envoyer un message clair, unis, et utiles a nos dirigeants. Une des plus grandes problemes la c’est que plusiers personnes pensent que l’energie renouvelable pourrait nous sauver, et des organisations ecologiste restent oppose a l’energie nucleaire.

Les partisans de l’energie renouvelable ne pensent pas normallement de la cout ou l’effort qu’il faudra pour fournir nos besoins. Remplacer les combustibles fossiles par les sources renouvelables se montre pas pratique des qu’on compte les materiaux (comme beton et acier) qu’il faudra, ou la surface necessaire pour les installations. Ca va sans dire que la solaire or les eoliens seront inefficace dans une vague de froid comme ces dernieres jours, donc on aura toujours besoin de quelque-chose de fiable quand la demande est forte et soutenue. Vour pouvez lire l’e-livre gratuit, «Sustainable Energy without the Hot Air» (en anglais) de David MacKay pour avoir une idee sur les limites theoriques de l’energie renouvelable, et decidez vous-meme si c’est vraiment faisable ou non.

J’ai deja ecrit sur l’opposition a l’energie nuclaire par des ecologistes. Peu d’entre eux semble comprendre la verite sur la nucleaire moderne, qui est moins chere, plus propre, plus sur, et plus fiable que dans la guerre froid dansquel elle est nee. En repetant ces mensonges, ils font la bonne publicite pour les industries des combustibles fossiles. Comment? Comme Steve Kirsch l’as dites (v.f. par google):

If you want to get emissions reductions, you must make the alternatives for base-load electric power generation cheaper than coal. It’s that simple. If you don’t do that, you lose.

Si vous souhaitez obtenir des réductions d’emissions, vous devez apporter les solutions de rechange pour la fourniture d’energie electrique constante moins cher que le charbon. C’est si simple. Si vous ne le faites pas, vous perdez.

Bien sur, l’energie qui depend de la meteo ne peut jamais produire de l’energie constante et fiable, et la seule source qui pourrait vraiment remplacer les combustibles fossiles est la nucleaire. Si j’etais la chef d’un societe de combustibles fossiles, je voudrais bien semer la peur de la nucleaire, et j’en serait tres content de voir que les groupes ecologistes font deja le travail pour moi!

Si vous voulez une bonne idee de ce qu’il faudra pour remplacer les combustibles fossiles par soit l’energie renouvelable, soit la nucleaire, allez lire sur bravenewclimate.com (v.f. par google). Ils considerent les couts et la vitesse de construction pour plusiers options, et ils arrivent a la conclusion que la seule solution pour reduire les emissions de maniere durable, et assez vite, c’est la nucleaire.

Autant que les ecologistes s’oppose a l’energie nucleaire et demande qu’on ne construit que des sources d’energie renouvelables, on n’envoye pas de message utile a nos dirigeants, quelque-chose qu’ils peuvent utiliser pour passer des lois qui reduiront vraiment les emissions. Le Secretaire d’Energie Stephen Chu (v.f. par google) le comprends, j’en suis certain, donc President Obama devrait etre au courrant aussi. Peu ettonant qu’il ne pourrait rien offrir a Copenhague quand les ecologistes ne veulent pas les changements qui peuvent faire le necessaire, et que les industries de combustibles fossiles depensent une fortune pour tromper et mal renseigner () la publique americain.

Je ne veut pas dire que ce probleme n’existe qu’en amerique, c’est une histoire qui se repete partout au monde. Plus tot qu’on le reconnaise, plus tot qu’on peut commencer a faire les changements necessaire. Puis, peut-etre on peut persuader des autres a faire pareil.

Combien de Physiciens faut-il pour changer une ampoule?

dimanche, novembre 15th, 2009

David MacKay est physicien, professeur a l’Univerity de Cambridge. Au debut d’Octobre il a commence a travaille pour le «Department of Energy and Climate Change» (DECC) en Grande-Bretagne. Il est le nouveau Conseiller Scientifique en Chef, et si vous me demandez mon opinion, il est bien choisi pour ce travail.

Il a ecrit un livre, Sustainable Energy – without the hot air, («l’Energie Soutenable – sans l’air chaud») qu’on peut telecharger gratuitement (en plusiers formats, helas tous en anglais). Contrairement a la plupart des savants, il peut s’expliquer bien a la publique, s’exprimant dans une langage facile a comprendre avec le minimum de mathematiques. Comme indique par le titre de son oeuvre, il explique la realite sur l’energie soutenable, en clair, et avec les chiffres necessaire pour mettre le contexte et l’echelle de son explication.

Par exemple, il exprime tout usage d’energie en kilowatt-heures, la quantite d’energy utilise par un chauffage electrique d’un kW dans une heure. En utilisant les memes unites pour tout ce qu’on fait, on peut facilement comparer des activites differents, comme conduire la voiture, prendre l’avion, ou faire chauffer le bain. Le kilowatt-heure est aussi l’unite qui apparait sur votre facture electrique, donc c’est quelque-chose qu’on peut tous reconnaitre.

Il a, pour but, que chacun peut faire ses propres decisions, basee sur les faits, au lieu d’etre obligee de choisir entre des choses qu’on ne comprennent vraiment pas. Il dit que:

I don’t want to feed you my own conclusions. Convictions are stronger if they are self-generated, rather than taught. Understanding is a creative process. When you’ve read this book I hope you’ll have reinforced the confidence that you can figure anything out.

Je ne veut pas vous donner mes propres conclusions. La conviction est plus forte si elle vient de soi-meme, au lieu d’etre enseigne. Comprendre est un processus creatif. Quand vous avez lu ce livre j’espere que vous auriez la confiance renforce que vous pouvez dechiffrer tous, vous-meme.

et

This book is emphatically intended to be about facts, not ethics. I want the facts to be clear, so that people can have a meaningful debate about ethical decisions.

Ce livre est categoriquement a propos des faits, non pas l’ethique. Je veut que les faits soient clairs, afin qu’on peut avoir un debat intelligent sur les decision ethiques.

Etant physicien, bien sur il accepte l’opinion des climatologues qu’il faut arreter d’utiliser des combustibles fossiles, et vite. Il dit que 90% d’electricite en Grande Bretagne vient des combustibles fossiles, donc le remplacer veut dire qu’il faut augmenter tout autre source d’electricite par dix fois, par exemple.

Les Brittaniques sont bien connus pour resister n’importe quelle changement. Ils s’oppose aux eoliens, a l’energie des vagues, ou aux centrales nucleaires si c’est dans leur banlieu. Des manifestations poussent comme des mauvaise herbes partout qu’on les proposent. Il n’y a qu’a peu pres 2400 eoliens en Grande Bretagne actuellement, pour allumer tout la Grande Bretagne avec eux on en aura besoin de 600 000. Ce sera 2,5 sur chaque kilometre carre. Ou vont ils mettre tout ca?

Acier, beton, et terrain utilise par des eoliens, l'energie solaire thermique, et centrales nucleaires (graphique de bravenewclimate.com)

Acier, beton, et terrain utilise par des eoliens, l'energie solaire thermique, et centrales nucleaires (graphique de bravenewclimate.com)

Et ce n’est pas facile de construire tous ces eoliens non plus. Ca prend un tas de beton et d’acier, et beaucoup de cablage pour les relier a la distribution. Barry Brook a un excellent article sur le cout et l’effort de construire a une telle echelle (v.f. par google), dont j’ai prete la graphique a cote.

Barry n’est pas le seul qui en parle, l’Institute of Mechanical Engineers vient d’attaquer le gouvernement Brittanique pour avoir defini des cibles climatique sans fournir les moyens de reussir (v.f. par goole). D’apres eux, il n’y a pas de possibilite de construire tous ce qu’il faut pour arriver au but si on ne change pas de maniere significative sa strategie.

Je suis convaincu qu’ils ont raison, mais je ne suis pas convaincus par certains idees qu’ils avancent pour resoudre le probleme, comme le captage et stockage du carbone (qu’on n’as pas encore fait a grande echelle) ou la construction des ‘arbres artificiels’ (aussi jamais fait a ce jour). Etant des ingenieurs, je presume que c’est toute a fait naturel qu’ils preferent des solutions mechaniques. Neanmoins, ils proposent aussi de donner davantage de pouvoir a la DECC, la ou on vient d’embaucher David MacKay, et ca, je crois que c’est une tres bonne idee!

David a le don de pouvoir mettre tous ces faits et chiffres dans une forme comprehensible. Mais, si vous parlez l’anglais, pourqoui pas regarder son video et voir vous-meme. Ca ne prends que six minutes. (Merci a Charles Barton de The Nuclear Green Revolution, ou j’ai trouve ce video.)

Si ce video vous plait, pourquoi pas lire son livre, ou peut-etre commencer avec la sommaire en dix pages qu’il a aussi ecrit. Ca vous donnera une analyse clair et net de ce qu’il veut dire d’essayer d’alimenter la Grande Bretagne par l’energie soutenable, sans agenda politique. Bien sur, cette analyse s’applique en grande partie pour d’autres pays.

Je suis tres encourage d’apprendre que le gouvernement Brittanique a decide d’ecouter quelqu’un comme David. J’espere que plus de monde l’ecouteront aussi, il est quelqu’un qu’on peut tous comprendre.

Nucleaire, Oui Merci!

mardi, août 18th, 2009

Nucleaire, Oui MerciL’energie nucleaire a un mauvais reputation, et plusiers organisations environnementales s’opposent si fortement qu’ils prennent des mesures extreme. Par exemple, Greenpeace pense que l’usage d’energie nucleaire est un insulte envers les victimes d’Hiroshima et Nagasaki (traduction par google), ce qui me semble un peu loin comme association.

Meme le World Wildlife Fund triche sur les chiffres (traduction par google) pour cacher l’avantage du nucleaire. Vous pouvez voir ca vous-meme dans l’extrait de son rapport « G8 Barometre Climat », ou il est ecrit en clair (page 7, derniere phrase) qu’ils ont calcule les emissions du nucleaire comme s’ils etaient des emissions du gaz naturel (soit 4 fois de plus). Donc, le WWF met la France en troisieme position, derriere l’Allemagne et le Rouyaume-Uni, au lieu d’etre premiere (page 13). Si une entreprise utilisait les meme methodes dans son rapport annuel on dirait que c’etait une escroquerie, non?

Six Degres, Que va-t-il se passer?Pour etre juste, il faut dire que pas tous les environnementalistes sont contre. Mark Lynas, l’auteur de ‘Six Degres, Que va-t-il se passer?‘, s’est prononce pour. Il dit que la position environnementale contra la nucleaire est base sur erreur et mecomprehension, et non pas sur les faits.

Pourquoi, donc, est-ce que des organisations environnementale prennent des mesures extremes, et risquent leur reputation, en s’opposant a la nucleaire? La raison principale, bien sur, est la peur, mais peur de quoi? La radiation, peut-etre?

L’energie nucleaire pourrait, en principe, provoquer l’exposition a la radiation de plusiers manieres:

  • des accidents, fusion du coeur, defaillance des systemes de securite, fuites grandes ou petites
  • dechets radioactifs a vie longue, qui seront ici bien apres que l’espece humaine s’est asphyxie avec des combustibles fossiles
  • la proliferation des armes nucleaire, utilisant les materiaux produit par des reacteurs nucleaires
  • des terroristes, soit qui attaquent la centrale directement, soit qui volent des materiaux pour construire leurs propres bombes

Cette liste peut se classifier dans deux groupes: dommages du a la reacteur ou la machinerie associe (qu’il soit accidental ou non), ou dommages du aux dechets produits dans l’operation normale de la centrale.

Alors, si c’etait possible de construire un reacteur qui ne pourrait pas malfonctionner d’une maniere nuisible? Ca resouderait une de ces questions. Et si ce reacteur ne produisait que des dechets de court-vie, facile a gerer, et pas utile pour construire des armes? Ca resouderait l’autre probleme. Surement, si c’etait possible, la nucleaire serai acceptable pour plus de monde?

Eh bien, il parait que si, on peut produire l’energie nucleaire d’une maniere sur, avec des dechets minimale et gerable. Et ce n’est pas difficile non plus, on l’a deja fait, il y a 30 ans maintenant. Il s’appele un ‘Reacteur Rapide Integral‘ (traduction par google) (RRI, ou IFR – Integral Fast Reactor – en Anglais). Il y a un tres bon sommaire des RRI par Barry Brook dans ‘Brave New Power for the World‘ (traduction par google), et un autre par George Stanford (traduction par google) au National Center for Public Policy Research.

Prescription For The PlanetLe RRI est concu expres pour s’adresser a ces deux problemes, fiabilite en operation et gerabilite des dechets. En plus, il est tres efficace, ne cout pas cher, et est facile a construire. S’il est si bon, on peut se poser la question pourquoi on les a pas entendu parle? Le projet pour les developper a ete termine par Bill Clinton en 1994, et puisque son secretaire d’energie a ete lobbyiste pour les industries des combustibles fossiles, il est bien probable que ca l’explique, en partie au moins. Dans son livre ‘Prescription For The Planet‘, Tom Blees nous raconte l’histoire et l’operation des RRIs. Le Department of Energy a meme donne des instructions que ce technologie ne devrait avoir aucune publicite. On pourrait croire qu’il y avait la necessite de garder des secrets d’etat, peut-etre. Curieux, donc, que l’ingenieur en tete de ce projet, Leonard Koch, a ete donne un prix international (traduction par google) par Vladimir Putin pour ce meme travail. Pas de secrets la!

Revenons sur ces deux grandes questions. D’abord, pourquoi est-ce que je crois que les RRI sont fiable? Leur fiabilite ne viennent pas des systems de securite redondante, ni des operateurs de haut qualite. No, leur fiabilite viennent des lois de la physique. Nous utilisons les lois de la physique quotidiennement dans toutes sortes de systems de securite a toute echelle. Le fusible dans votre TV, la soupape de securite dans votre autocuiseur, ou le thermostat pour votre chauffage-central, ce sont tous des choses qui utilise les lois de la physique pour eviter que des mauvais choses n’arrivent pas chez-vous.

Un RRI a son propre thermostat dans son combustible-meme. Quand le reacteur chauffe, le combustible s’etend dans la chaleur, ce qui provoque un ralentissement du reaction nucleaire. Le reacteur ne peut pas surchauffe, donc un fusion du coeur est impossible. En plus, le coeur est refroidi par un metal liquide (sodium), qui n’as meme pas besoin d’etre pompe pour fair son travail. Arreter les pompes de refroidissement, et le sodium continuera a circuler par convection, le coeur sera toujours refroidi.

Toute ca n’est pas que theorique. L’experience a ete fait avec un vrai reacteur nucleaire a plein puissance (traduction par google). Les systems de refroidissement etaient arretes, les systemes de securite desactive, et le reacteur laisse a faire ce qu’il voulait. Il s’est arrete lui-meme, sans intervention humaine, dans 5 minutes. Desole pour les fans de Star Trek, il n’y ira pas de breche de la moteur a distortion dans un RRI!

A propos, ces experiences on ete fait que trois semaines avant la catastrophe a Chernobyl. Chernobyl n’avait rien de pareil en systemes de securite. Condamner des RRI a cause de Chernobyl sera comme condamner les voyages aeriens a cause du Hindenburg.

Et quoi sur la deuxieme question, les dechets produits par des RRI? Des dechets nucleaires a vie longue sont produit par un reacteur qui ne brule pas son combustible d’une maniere efficace, qui n’en extrait qu’une petite portion de l’energie qu’il contient, 1% ou moins. Un reacteur RRI est beaucoup plus efficace, il brule son combustible presque totalement. Il consomme ce qui sera produit comme dechets dans un autre reacteur. En fait, on peut alimenter un RRI avec des dechets d’autres reacteurs, ce qui les eliminent totalement, et voila, plus de dechets a vie longue! C’est a peu pres la difference entre un feu dans le jardin qui couve et un incinerateur qui brulera les meme choses sans produire une fumee toxique.

Les dechets produit par un RRI ne sont pas radioactifs pour des dizaines de millenaires, exactement parce-que c’est brule completement. Ils sont radioactifs que 300-500 ans. Ca, c’est a peu-pres la dixieme de l’age des Pyramides de Giza, alors construire un abris pour ces dechets pour 500 ans ne devrait pas etre dificile! Le plastique qu’on jette aujourd’hui prendra davantage de temps pour decomposer. Un RRI produit aussi un volume de dechets biens plus petits que d’autres types de reacteur, donc il y a moins a gerer.

En ce qui concerne les bombes nucleaires, est-ce qu’on peu utiliser un RRI pour fabrique du plutonium pour des armes? En principe, oui, puisqu’il produise du plutonium dans son coeur (qu’il brule ensuite), il y a du plutonium la. Dans la pratique, c’est bien plus difficile de separer le plutonium dans le coeur d’un RRI que de l’obtenir par d’autres moyens. Pour davantage d’information, lisez cet article par Steve Kirsch (traduction par google) (cherche pour « non-prolifération »). Entretemps, posez-vous la question suivant: quel gouvernement est-ce que vous ne voulez pas voir mettre sa main sur le plutonium?

Beaucoup de nations ont deja la technologie nucleaire. Beaucoup d’entre-eux ont signe des accords contre la proliferation, et permet des equipes internationales d’en verifie leur conformite. Si eux, ils avaient des RRI, la conformite sera plus facile a verifier, et ils pourraient meme reduire leur reserves de plutonium en le brulant dans ces memes RRIs. Ce ‘club nucleaire’ est aussi responsable de 80% des emissions des gaz a effets de serre dans le monde, alors si ce n’etait qu’eux qui avait access a la technologie RRI, on pourrait faire du monde un endroit plus sur, de plusiers manieres.

Parmi des nations qui n’ont pas la technologie nucleaire, plusiers l’en veut. La question est, est-ce qu’ils le veulent pour des armes ou pour generer l’electricite? Si on les dites pas comment construire un centrale nucleaire, ils vont pas toute simplement laisser tomber. Est-ce qu’on ne pense pas que des nations qui le veulent l’auront, tot ou tard? Peut-etre ce sera mieux de les guider vers une technologie qui est moins susceptible a produire des armes, au lieu de les laisser a eux? Politiquement, l’RRI peut etre un outil pour reduire la proliferation.

Ca nous laisse la terrorisme comme question ouvert. Voler le coeur d’un RRI sera extremement difficile, parce-que quand le carburant est dans le coeur, il est trop radioactif. Le reacteur meme peut etre protege par plusiers enceintes de confinement, en acier et/ou beton, meme couvert de terre. Ainsi, il sera a l’epreuve des missiles, ou des avions ecrase dans la centrale. Franchement, il y a des cibles plus faciles, et les terroristes nous ont montre qu’ils ont l’imagination de les trouver.

Enfin, je me demande toujours pourquoi le mouvement environnementale ne veut pas respecter les faits, et proteste contre la nucleaire. Un RRI n’emet pas de gaz a effet de serre. Il tourne 24 sur 24, pas a volonte des sources comme le vent, les vagues, ou le soleil. On peut les construire a bon marche, parce-qu’on peut les mettre dans la place d’un centrale a charbon, se servant des generateurs et de l’infrastructure existant pour distribuer l’electricite. Ils peuvent eliminer nos reserves des dechets nucleaire, completement. Ils sont fiable, par construction, non pas par chance. Et ils peuvent alimenter le monde entier pendant des millenaires.

Pourquoi est-ce qu’on les construisent pas?